La Place financière monégasque

L’origine de la Place financière monégasque remonte à la fin du 19ème siècle, époque à laquelle les premières banques de dépôts, essentiellement françaises, font leur apparition en Principauté.

Il faudra, toutefois, attendre le début des années 70 pour voir la profession prendre son véritable essor, encouragée en cela tant par une politique imaginative et volontariste des Autorités monégasques que par les effets d'une longue période de croissance économique et de stabilité politique et sociale.

Aujourd’hui, la Place financière monégasque peut s'enorgueillir d'un réseau très étoffé, s'articulant autour d’une trentaine de banques de plein exercice, et d’une soixantaine de sociétés de gestion de portefeuille et de fonds.

Elle est ainsi devenue l’un des points forts de l’économie de la Principauté, étant à la fois :

 

Prospère :

Le total des ressources a été multiplié par 3 en 15 ans.

L’attrait soutenu de la Place financière monégasque n’est du reste pas surprenant, ne serait-ce qu’en raison de la variété et de la qualité exceptionnelles des atouts de la Principauté, parmi lesquels il faut citer notamment :

  • des infrastructures et un professionnalisme de qualité,
  • un tissu économique diversifié,
  • une législation fiscale favorable.


Solide :

Les banques de la Place font toutes parties de grands groupes bancaires de premier plan.

70 % de ses ressources proviennent d’une clientèle non-résidente, originaire de tous les pays d’Europe mais aussi d’Afrique sub-saharienne, du Moyen Orient, d’Amérique latine, d’Océanie.


Parfaitement régulée :

En vertu de divers accords franco-monégasques, les activités bancaires sont soumises à la supervision de la L’Autorité de Contrôle Prudentiel et de Résolution (ACPR). Ainsi les banques monégasques suivent les mêmes règles prudentielles et de surveillance que les banques françaises, cette supervision s'effectuant bien évidemment dans un cadre qui garantit la confidentialité des opérations des établissements de la Place.

Les activités de gestion quant à elles sont agréées et contrôlées par la Commission monégasque de Contrôle des Activités Financières (CCAF) qui bénéficie du concours des plus hauts responsables de l’Autorité française de régulation des marchés, l’Autorité des Marchés Financiers (A.M.F.).


Professionnelle :

Elle offre tous les produits et services de la banque privée, et assure un traitement sur mesure à la clientèle la plus exigeante.

Elle garantit la plus grande confidentialité à l’argent « propre » (cf. ci-après « Confidentialité et Lutte contre le Blanchiment »).

Elle donne également accès à la gestion collective au travers de Fonds Communs de Placement et d’investissement très diversifiés couvrant tous les secteurs d’activités et tous les marchés, y compris émergents.


Reconnue au plan international :

Elle est membre associé de la Fédération Bancaire Européenne qui regroupe les Associations Bancaires de l’Union Européenne et de l’Association Européenne de libre échange – A.E.L.E.
Le 31 mars 2009 elle adhère à l’espace unique européen de paiement en euro – SEPA (Single Euro Payment Area)
Elle est membre fondateur de l’Union Bancaire Francophone créée en septembre 2012 – qui regroupe 16 Associations bancaires de Pays francophones.